Pragmatisme et sciences sociales : organisations, institutions et politique (séminaire 2014-2015)

Organisateurs: Alexandra Bidet, Daniel Cefaï, Yves Cohen, Roberto Frega, Antoine Hennion, Joan Stavo-Debauge, Cédric Terzi, Bénédicte Zimmermann
Lieu EHESS
Date Jeudi 15 janvier, 29 janvier, 5 février (journée d’études « Habitudes et institutions »), 19 février, 5 mars, 19 mars (journée d’études « Institutionnalisme économique »), 21 mai, 29 mai et 4-6 juin (colloque « Pragmatisme et philosophie politique » (105 Bd Raspail salle 7 et 8)

Qu’en est-il du pragmatisme dans les sciences sociales ? Le séminaire se centre cette année sur la façon dont le problème des organisations et des institutions a été traité dans une perspective pragmatiste. Quelles traductions le pragmatisme de James ou de Dewey a-t-il trouvées dans les domaines du droit et de l’économie ? Quelles alternatives aux conceptions du management de Frederick Taylor apparaissent dans les années 1920, par exemple autour de la figure de Mary Parker Follett ? Quelle est la place des organisations dans l’expé​rimentalisme démocratique et quels sont les prolongements actuels de ce projet ? En quoi les hypothèses pragmatistes se retrouvent-elles dans la conception des institutions développées à Chicago dans le sillage de William I. Thomas et Robert E. Park ? Comment la logique du jugement pratique de Dewey permet-elle de reposer la question de l’évaluation ? Quelle connexion peut-on faire entre la théorie de la valuation de Dewey et le problème des épreuves de réalité et de justice ?
Outre les séances régulières, deux journées d’étude sont programmées le 5 février et le 19 mars. La première journée ouvrira le dossier du rapport entre institutions et habitudes, explorera cette question chez Peirce, James, Dewey et chez Mead, prospectera du côté de l’écologie des institutions comme going concerns (E. C. Hughes) et tentera de comprendre comment l’institutionnalisme a traité de la coordination, des routines et de la créativité. La seconde journée traitera de l’institutionnalisme économique, plus particulièrement celui de Thorstein Veblen et de John Commons, dont on a souvent souligné les affinités avec le pragmatisme. Elle tentera de cerner les définitions que ceux-ci ont donné des entreprises comme institutions, les enquêtes qu’ils ont menées sur le lien entre capitalisme et démocratie, les conséquences que ce point de vue a pour la science économique, et leurs échos plus récents en France dans l’économie des conventions.

Lien: http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2014/ue/1116/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :